Travail par forte chaleur et COVID-19 : adaptez les mesures de prévention et de protection

Santé au travail

Retour à la liste des actualités Publiée le 20 juillet 2020

(Source INRS)

Le port de masque est obligatoire depuis le 20 juillet dans les espaces publics clos (https://solidarites-sante.gouv.fr). Au travail, le masque est nécessaire lorsque que la distanciation physique d’au moins 1 m ne peut être respectée, et représente une contrainte supplémentaire à prendre en compte dans les mesures de prévention à mettre en place.

Rester vigilants aux signes :

Fatigue, sueurs abondantes, nausées, maux de tête, vertiges, crampes, etc.

Ces symptômes courants liés à la chaleur peuvent être précurseurs de troubles plus importants, voire mortels : déshydratation, coup de chaleur, etc.

En cas de malaise : contacter le 15 ou le 112.

Repenser l’organisation du travail :

 En cas de températures ambiantes élevées, cette situation nécessite une vigilance accrue et la réorganisation du travail peut-être une solution :

  • limiter le temps d’exposition des agents au soleil ou prévoir la rotation des tâches lorsque des postes moins exposés en donnent la possibilité ;
  • aménager les horaires de travail, afin de bénéficier des heures les moins chaudes de la journée ;
  • augmenter la fréquence des pauses et leur durée ;
  • limiter ou reporter autant que possible le travail physique ;
  • mettre à disposition de l’eau potable.

 Après usage du masque ou dès qu’il est humide ou mouillé, il est impératif de le retirer en saisissant par l’arrière les lanières ou les élastiques sans toucher la partie avant, et d’en changer si nécessaire.

Privilégier l’aération des locaux de travail (VMC ou ouverture des fenêtres pendant les heures les moins chaudes de la journée, voire la nuit)

Limiter l’utilisation des ventilateurs et de la climatisation.

Les ventilateurs utilisés pour le rafraichissement des personnes produisent des vitesses d’air élevées qui peuvent transporter des contaminants sur des distances importantes.
Il convient donc d’éviter leur utilisation autant qu’il est possible dans les locaux occupés par plus d’une personne. Dans tous les cas, l’utilisation de ventilateurs de grande taille, par exemple situés au plafond, est à proscrire, ceux-ci produisant des flux d’air importants et difficiles à maîtriser.
Si l’utilisation de ventilateurs individuels s’avère malgré tout indispensable pour maintenir des conditions de travail acceptables en cas de fortes chaleurs, une réduction de la vitesse de l'air et une implantation limitant la dispersion de l'air sur plusieurs personnes sont recommandées.

En complément à télécharger :

Bandeau "Portons tous un masque ?"

Affiche "Attention canicule"